Mise à  jour le 19 Septembre 2020

 

Les revenus locatifs perçus dans ce type de location, même occasionnelle, ne peuvent échapper à l’administration fiscale (sauf s’ils sont inférieures à 305 €).

 

Une location soumise à l’impôt sur le revenu 

Comme il s’agit d’une clientèle touristique, de passage, la location est forcément meublée. Elle est donc soumise à l’impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Deux régimes fiscaux existent.

 

À déclarer dans la catégorie des BIC

Les revenus tirés d’une location meublée, via une plateforme de locations entre particuliers ou une location classique, sont à déclarer dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

Le régime fiscal qui s’applique dépend du montant perçu. Si les loyers sont inférieurs à 70 000 € par an, vous avez le choix de celui qui convient le mieux à votre situation.

 

Vos revenus locatifs sont inférieurs à 70 000 € par an ?

 

Deux régimes fiscaux au choix s’offrent à vous :

 

- Le régime micro-BIC. Le total de vos recettes est à indiquer sur la déclaration complémentaire d’impôt sur le revenu « professions non salariées » n° 2042 C Pro à la ligne 5ND. Ainsi, vous êtes imposé au barème de l’impôt sur le revenu, après un abattement forfaitaire de 50% avec un minimum de 305 €.

Si vos recettes locatives sont inférieures à 305€, vous ne payez donc aucun impôt.

 

- Le régime réel. Dans ce cas, vous devez reporter le montant de vos recettes sur la déclaration professionnelle 2031-SD (BIC). Ce régime vous permet de déduire l’ensemble de vos charges sur la même déclaration.

 

Un changement de régime possible jusqu’au 1er février

 

Vous avez déclaré au moins une fois vos revenus locatifs au régime micro-BIC ? Si vous souhaitez opter cette année pour le régime réel, vous avez jusqu’au 1er février pour signifier ce changement à l’administration fiscale.

 

Vos revenus locatifs sont supérieurs à 70 000 € par an ?

 

Alors vous êtes automatiquement soumis au régime d’imposition réel. Le montant de vos recettes doivent être indiqué sur la déclaration professionnelle 2031-SD (BIC).

Sur cette déclaration, vous pouvez déduire l’ensemble de vos charges pour leur montant exact.

Une exonération possible d’impôt sur le revenu

La location saisonnière d’une ou plusieurs pièces de votre résidence principale est exonérée d’impôt à condition que les revenus perçus n’excèdent pas 760 € par an.

 

Au-delà de ce montant, vous devez déclarer les sommes à l’impôt sur le revenu.

LA CONCIERGERIE DE QUIBERON

25 A Rue du Phare

56170 Quiberon

Tel: 06-73-77-95-43

Tel: 06-07-58-74-50

laconciergeriedequiberon@outlook.fr

  • White Twitter Icon
  • Facebook
  • White Pinterest Icon
  • White Instagram Icon